Ce couple gay s’est marié en Bolivie ! La Bolivie a reconnu une union civile entre personnes du même sexe pour la première fois après qu’un couple gay a porté sa bataille devant les tribunaux. Bravo à eux !

Par Fred Lafeuille 

C’est en luttant qu’on remporte des batailles ! David Aruquipa, 48 ans, et Guido Montaño, 45 ans, sont ainsi parvenus à faire reconnaître leur union par l’état bolivien. Et non sans efforts, puisque leurs démarches juridiques ont duré deux longues années, rapporte Reuters.

Le mariage homosexuel n’est pas encore légal en Bolivie. La constitution du pays définit en effet le mariage comme une union étant entre un homme et une femme. Par ailleurs, les efforts visant à légaliser les partenariats civils se sont maintes fois avérés vains.

La Bolivie avait refusé une première fois de reconnaître l’union du couple !

En 2018, l’état civil bolivien a refusé de reconnaître l’union d’ Aruquipa et de Montaño, arguant que le pays ne reconnaît pas les mariages entre personnes du même sexe. Saisie par les deux tourtereaux, la Cour constitutionnelle bolivienne a statué en juillet. Verdict : selon elle, l’état civil doit reconnaître leur relation en tant qu’union libre. Le tribunal a également jugé que la constitution du pays devait être interprétée d’une manière conforme aux droits de l’homme et aux normes d’égalité.

À LIRE AUSSI : Découvre gratuitement le numéro de décembre du magazine Mmensuel

La Cour constitutionnelle a largement fait référence à un avis publié en 2017 par la Cour interaméricaine des droits de l’homme. Elle a donc conclu que tous les droits dont jouissent les couples de sexe opposé devraient être accordés aux couples de même sexe.

Une union civile première étape vers le mariage pour tous ?

Cinq mois après la décision du tribunal, Aruquipa et Montaño ont enfin vu leur relation légalement reconnue la semaine dernière. “C’est une première étape, mais ce qui nous motive, c’est de transformer le droit”, a lancé Aruquipa lors d’une conférence de presse.

À LIRE AUSSI : Le parlement suisse reconnaît (enfin !) le mariage pour tous

À la suite de la décision du tribunal en juillet, José Miguel Vivanco, directeur des Amériques à Human Rights Watch, avait déclaré : “Les couples homosexuels et lesbiens font partie intégrante du tissu social bolivien et méritent d’être reconnus par l’État et ses institutions. Tous les registres de l’état civil de Bolivie devraient cesser de les traiter comme des citoyens de seconde zone. Et commencer à reconnaître leurs syndicats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici