Pour la première fois depuis la création du prestigieux prix Pulitzer en 1917, deux lauréats sont ouvertement gays et noirs. De quoi donner un peu d’espoir à des tas d’auteurs issus de minorités !

Per Fred Lafeuille

Le premier lauréat s’appelle Jericho Brown. Il remporte le prix Pulitzer de poésie avec sa collection intitulée The Tradition. “Une dissection personnelle et politique des terreurs modernes comme les tueries de masse ou les meurtres de citoyens non armés par la police aux États-Unis”.

À LIRE AUSSI : Le Pape Benoît XVI compare le mariage pour tous à l’antéchrist 

Un sujet qui touche particulièrement les Afro-Américains. Comme le rappelait Le Monde il y a quelques mois, « un Noir sur mille peut s’attendre à être tué un jour par un policier aux États-Unis. »

UNE QUÊTE DE LONGUE DATE

En 2014, dans son recueil The New Testament, le poète aujourd’hui âgé de 44 ans, abordait déjà son expérience d’homme gay noir vivant aux États-Unis. “Je ne m’intéresse pas au rejet dû au fait d’être un poète noir gay. Je cherche à comprendre ce que le fait d’être un poète noir gay peut me permettre”, expliquait-il à l’époque. 

De son côté, Michael R. Jackson a raflé le Pulitzer avec sa comédie musicale semi-autobiographique A Strange Loop. Sur les planches depuis septembre 2019, c’est d’ailleurs la toute première à remporter un Pulitzer. Jackson, né à Detroit, y dépeint le voyage d’un jeune écrivain gay, noir et en surpoids, dans un monde blanc hétéro normé !

“J’ai écrit cette histoire parce que j’avais l’impression de ne jamais être représenté”

Michael R. Jackson a confié qu’il ne croyait pas que sa comédie musicale serait produite un jour. “Je pensais que les gens trouveraient ça trop conflictuel, trop dans la confrontation, trop noir, trop queer, juste trop”. Et de poursuivre : “J’ai écrit cette histoire parce que j’avais l’impression de ne jamais me voir représenté. Je n’ai jamais vraiment vu quelque chose qui soit une introspection de ce que c’est d’être soi, en général, et d’être soi lorsqu’on est noir et  queer en particulier”. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici