Duncan Laurence gagnant de l’Eurovision sort son 1er album. C’est avec 492 points que le jeune homme de 26 ans a offert l’an dernier la victoire de l’Eurovision aux Pays-Bas… Il revient pour nous sur son premier album Small Town Boy, ses fiançailles avec son boyfriend et son impatience de retrouver le public !

Propos recueillis par Andrei Olariu

© Polydor
SALUT DUNCAN. FÉLICITATIONS ! TU SORS ENFIN TON PREMIER ALBUM. COMMENT TE SENS-TU ?

Merci. Je suis tellement heureux de pouvoir enfin partager ma musique. La plupart des chansons de l’album ont une histoire très personnelle. J’ai toujours considéré l’écriture comme un moyen d’exprimer ce que je ressens. J’espère que ceux qui l’écouteront pourront s’identifier à mon parcours.

TA CHANSON ARCADE A ÉTÉ STREÉMÉE PLUS DE 270 MILLIONS DE FOIS, C’EST ÉNORME…

Je n’aurais jamais pu imaginer que ma chanson voyage autant à travers le monde. L’Eurovision m’a permis de chanter Arcade devant le plus grand public au monde ! Je suis vraiment heureux d’avoir pu raconter mon histoire au travers de ce titre.

Duncan Laurence Small Town Boy @ Polydor
TU AS GAGNÉ L’EUROVISION À SEULEMENT 25 ANS. QUELLE EST LA PROCHAINE ÉTAPE POUR TOI ? 

D’abord une tournée européenne pour défendre mon album. J’ai hâte de le faire voyager dans le monde entier. Durant le confinement, j’ai aussi eu plein d’idées pour des clips que je voudrais tourner. Enfin, l’an prochain je devrais remonter sur la scène de l’Eurovision, mais comme artiste invité, cette fois-ci. Ça promet d’être très émouvant.

IL Y A QUELQUES MOIS, TU AS ANNONCÉ OFFICIELLEMENT TES FIANÇAILLES AVEC TON BOYFRIEND, JORDAN GARFIELD. IL ÉTAIT IMPORTANT POUR VOUS DE L’ANNONCER PUBLIQUEMENT ? 

Je suis tellement heureux et amoureux que je voulais le faire savoir au monde entier. Jordan et moi sommes faits l’un pour l’autre. On s’aime, on écrit des chansons ensemble et on partage de grands rêves. Faire de la musique à deux nous permet d’aborder des choses encore plus personnelles.

TU ES AUTEUR, COMPOSITEUR ET INTERPRÈTE. D’OÙ TE VIENT CETTE PASSION POUR LA MUSIQUE ?

La musique a bercé mon enfance. Plus jeune, j’étais victime de harcèlement à l’école. Et quand je rentrais, j’avais besoin d’évacuer mon mal-être. Je l’ai fait à travers la musique en passant des heures derrière mon piano à écrire des chansons. Je voulais transformer la peine que j’avais en quelque chose de positif et de beau. La musique a été mon havre de paix. Je pouvais être moi-même sans aucun jugement. Ça a forgé la personne que je suis aujourd’hui.

Duncan Laurence Small Town Boy © Polydor
TA MUSIQUE, C’EST DONC UN PEU COMME TON JOURNAL INTIME ?

Complètement, toutes mes chansons sont très personnelles. J’y raconte des étapes importantes de ma vie et j’adore ça. Quand vous écoutez l’album, c’est comme si vous plongiez dans ma vie pour la voir de mon point de vue.

C’EST LE CAS DU TITRE SLEEPING ON THE PHONE ?

Oui, tout à fait. Cette chanson parle du manque de la personne qu’on aime et de la promesse d’être toujours là même quand des milliers de kilomètres nous séparent. C’est notre histoire à Jordan et à moi. En mars, j’ai passé le confinement chez lui à Los Angeles, mais après quelques semaines j’ai dû rentrer chez moi aux Pays-Bas. On a donc écrit cette chanson ensemble pour l’écouter quand l’absence serait trop dure à supporter.

POUR L’INSTANT, NOUS SOMMES TOUS ENCORE PLUS OU MOINS CONFINÉS. À QUOI OCCUPES-TU TES JOURNÉES ? 

J’écris des chansons et j’ai beaucoup travaillé sur la sortie de mon premier album. J’ai même commencé à produire moi-même quelques morceaux. J’aime l’idée de pouvoir maîtriser tout le processus créatif du début à la fin. Ça me donne une vision beaucoup plus globale de la musique et j’adore ça…

Small Town Boy (Polydor) | disponible depuis le 13 novembre

DÉCOUVRE LA SUITE DE CETTE INTERVIEW DANS LE NUMÉRO DE DÉCEMBRE DU MAGAZINE MMENSUEL EN CLIQUANT ICI – C’EST GRATUIT !

À LIRE AUSSI : Tu aimes l’Eurovision ? Découvre la parodie hilarante de Netflix ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici