Grindr et Scruff seront-elles vraiment bannies par Apple ? La firme a publié il y a quelques jours ses nouvelles règles et limitations pour les applis dispos dans son App Store. Et en lisant bien, certains ont craint que certaines de ces nouvelles lignes directrices impactent les applis de rencontres. La twittosphère LGBT+ s’est aussitôt enflammée. Qu’en est-il vraiment ?

Par Fred Lafeuille

La twittosphère LGBT+ s’est littéralement déchaînée le lundi 8 juin. Apple a en effet publié ses nouvelles réglementations quant à la publication d’applis sur son App Store. Ce sont en effet ces directives de l’App Store qui indiquent depuis toujours aux développeurs d’application pour iPhone et iPad quels types de comportements et d’activités l’entreprise tolère au sein de son propre écosystème. Mais aussi (et surtout !) ceux que le géant de la tech rejette en bloc…

Apple vise les contenus “destinés à stimuler des sentiments érotiques”

Cette fois, Apple a resserré les règles concernant les applications à contenu “pornographique”. Avec la directive 1.1.4 répertoriée dans la section “sécurité”, la firme interdit explicitement les applications “de rencontres” qui “peuvent inclure de la pornographie ou être utilisées pour faciliter la prostitution”.

Sont concernés, “les contenus ouvertement sexuels ou pornographiques”, selon la définition de ces termes par Apple. Ce qui inclut les descriptions ou les démonstrations explicites d’organes ou d’activités sexuels “destinés à stimuler des sentiments érotiques plutôt qu’esthétiques ou émotionnels”. 

À lire aussi – Un couple gay empêché d’arborer le drapeau LGBT sur sa maison réagit

D’où l’inquiétude des éditeurs d’applis de rencontres (et de leurs utilisateurs). Car, de nombreux contenus à caractère sexuel ou pornographique sont échangés par les adeptes d’applis de rencontres. C’est d’ailleurs même l’un des principes de base du fonctionnement de ces systèmes de mise en relation. 

Nombres de twittos ont souligné qu’il était très malvenu que cette décision d’Apple intervienne en plein mois des fiertés. Je sais que c’est toujours idiot de parler d’opinion mais Apple qui interdit Grindr durant le mois des fiertés, balance un certain Elon Musk (non, ce n’est pas le vrai Elon Musk !). Apple : pour célébrer la mois des fiertés, nous allons bannir Grindr !!”, ironise un autre twittos. 

Grindr et Scruff seront-elles vraiment bannies par Apple ? Des twittos ironisent sur le fait qu’Apple a choisi le mois des fiertés pour annoncer ces changements…

En quelques heures, un tsunami de réactions inquiètes et outrées a déferlé sur la Toile. De nombreux internautes ont accusé Apple d’ingérence, de puritanisme conservateur et de non-respect de la communauté LGBT+, qui n’a parfois d’autre choix que celui d’utiliser ces applis pour parvenir à rencontrer des partenaires.

Les applis Grindr et Scruff bannies de l’App Store d’Apple ?

Aussi, Apple a-t-elle tenu à réagir illico. La société a confirmé auprès d’Appleinsider que les nouvelles directives d’utilisation de l’App Store ne constitueront en aucun cas une répression des applications de rencontres LGBT+. Grindr, Scruff et les autres ne seront donc pas impactées par la directive 1.1.4, a précisé la firme à la pomme croquée.

À lire aussi – La Marche des Fiertés de Paris partira de Seine-Saint-Denis 

Selon Apple, ces nouvelles règles ne ciblent donc pas les applications de rencontres. Il s’agit plutôt pour le géant de Cupertino de bloquer les applications qui utilisent les connexions comme couverture pour la pornographie, la prostitution ou la traite des êtres humains.

Par ailleurs, le changement s’accompagne d’une série d’autres modifications qui visent à éviter les escroqueries et les fraudes. Un renforcement de la politique de confidentialité est également déployé. Bref, plus de peur que de mal ! Il s’agissait simplement d’un manque de précision dans la langage utilisé par Apple pour définir ses nouvelles règles. 

 Explore nos archives… 

Le rappeur Lil Nas X revient avec un clip diablement sexy !
Fuite d’une vidéo porno de Tyler Posey, la star de “Teen Wolf”
« Le Bon duo », la web-série d’un couple gay façon “Un gars, une fille”
Santé : il faut jouir au moins 21 fois par mois, selon la science
Jess Vill parle des nouvelles photos sexy d’ES Collection
Aux fans homophobes, “The Walking Dead” répond : “merci de ne plus nous suivre”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici