Alors que Trump n’en finit pas de pleurnicher et de taper du pied pour contester les résultats du scrutin, Biden a prononcé un discours de victoire historique. Dans cette première allocution en tant que président élu, il a notamment mentionné les personnes trans, ce qui est une réelle première !

Par Fred Lafeuille

Joe l’avait annoncé lors de sa campagne à la mi-octobre : il a l’intention de “changer complètement la loi” pour mieux protéger les personnes trans. “Le gouvernement de Donald Trump s’en est pris aux droits des personnes transgenres”, avait-il lancé lors d’une interview sur ABC. “Il les a interdits d’intégrer l’armée, affaibli des protections contre les discriminations et même retiré le mot ‘transgenre’ de plusieurs sites gouvernementaux”.

Une mère l’avait interpellé en vidéo : “Comment allez-vous changer cette politique dangereuse et discriminatoire pour vous assurer que la vie et les droits des personnes LGBT+ soient protégés aux États-Unis ?”. Et le futur-président des États-Unis de répondre : “Première chose, je supprimerai les ordonnances de Donald Trump [qui discrimine des personnes trans dans le système de santé, notamment, NdlR]”. 

LA PREMIÈRE FOIS QU’UN PRÉSIDENT MENTIONNE LES TRANS DANS UN DISCOURS DE VICTOIRE

Biden promet donc une amélioration du système judiciaire. Son but : que les personnes trans ou non binaires puissent être traitées de façon équitable. Durant les deux mandats de Barack Obama, Joe Biden s’était beaucoup engagé pour mettre fin de la doctrine du “Don’t ask, don’t tell” au sein de l’armée, qui consistait à demander au LGBT+ de fermer leurs bouches quant à leur orientation sexuelle pour être tolérés au sein des forces. 

À LIRE AUSSI : Découvre GRATUITEMENT le numéro de novembre du magazine Mmensuel

Le 7 novembre, Joe Biden a été proclamé président des États-Unis, même si Trump se bat encore corps et âme pour contester cette victoire. Quelques heures plus tard, lui et sa vice-présidente Kamala Harris ont prononcé leurs discours de victoire.

Kamala Harris, future vice-présidente, affiche clairement son soutien !

Et Biden n’a pas oublié de mentionner les droits des trans. C’est d’ailleurs la première fois qu’un vainqueur à l’élection yankee le fait lors d’une telle allocution, comme l’ont noté nos confrères de Komitid. 

BIDEN A PRIS DE NOMBREUX ENGAGEMENTS POUR LES LGBT+

“Je suis fier de la campagne que nous avons construite et menée, je suis fier de la coalition que nous avons constituée, la coalition la plus large et la plus diversifiée de l’histoire […] gay, hétéro, transgenre, latino blanc, asiatique, autochtone”, a-t-il lancé. “Nous tenir la promesse de notre pays : peu importe la race, l’appartenance ethnique, la foi, l’identité ou lehandicap. J’ai dit au début [de la campagne] que je voulais que cette campagne représente l’Amérique et lui ressemble. Je l’ai fait. Maintenant, je veux que cette administration lui ressemble et agisse comme telle”.

À LIRE AUSSI : Un juge bloque la loi anti-trans de Trump

Dans sa campagne, Biden a assuré qu’il allait lutter contre le rejet des jeunes LGBT+ en proposant des accompagnements. Il s’est aussi engagé à faire en sorte que les couples homoparentaux aient accès aux mêmes droits et aux mêmes services que les couples hétéros. La lutte contre la discrimination, notamment au travail, est aussi l’une de ses priorités. 

LA MAJORITÉ RÉPUBLICAINE DU SÉNAT TENTERA DE BLOQUER SES RÉFORMES

Du côté de l’armée, Biden compte “ordonner au département de la Défense de permettre aux personnes trans de servir ouvertement”. Il compte aussi leur permettre de recevoir les soins médicaux nécessaires et de ne plus subir de discriminations.

Bon courage à lui. Car, sa tâche ne sera en effet pas aisée. En effet, avec un Sénat républicain qui fera tout pour l’empêcher de mener des réformes ambitieuses. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici