Il y a parfois dans la vie, des mystères qui restent sans réponse… mais aux questions « Pourquoi ce bop a-t-il floppé ? Ah mais ça n’a pas été un single ? Quoi, tu connais pas ce hit ? ». Vos dévoués David & Sperwell, créateurs du #J4F: JUSTICE 4 FLOPS, sont là pour vous apporter quelques explications et rendre justice. Il est temps de remettre en lumière toutes ces chansons qui auraient dû cartonner… mais qui n’y sont pas parvenues.

Par Alex Sperwell et David Elouard

Chers lecteurs, aujourd’hui, on vous parle d’une jeune artiste qui sera très probablement l’une des révélations francophones de 2021. Alors soyez prêts et surtout, retenez bien son nom.

Yseult est découverte en 2013 lors de sa participation à la Nouvelle Star, la demoiselle ira jusqu’en finale mais la victoire lui sera volée par un jeune homme que tout le monde a oublié. Qu’à cela ne tienne, elle signe dès sa sortie de l’émission un contrat avec Polydor pour la sortie d’un premier album pop. Il sera enregistré en trois semaines avec Da Silva, Frédéric Fortuny et Pierrick Devin, mais ne sortira finalement qu’en Janvier 2015… Allez savoir pourquoi.

De cet opus seront extraits les singles « La Vague » et « Bye Bye Bye », deux titres estampillés #J4F mais que l’on ne défendra ni aujourd’hui, ni même demain car l’artiste souhaite tout simplement (faire) oublier ce chapitre zéro de sa carrière, ne se reconnaissant pas/plus dans les chansons faites pour elle à l’époque. Et puis aussi, disons-le, parce que tout ce qui entoure cet album et son exploitation ramène la jeune femme à de mauvais souvenirs.

À LIRE AUSSI : Découvrez gratuitement le nouveau numéro du magazine Mmensuel

Il aura donc fallu attendre le 25 Janvier 2019 pour que la très talentueuse Yseult revienne dans la lumière avec le titre dont on va vous parler aujourd’hui : « Rien à prouver ». Quatre ans après la sortie du maudit, la chanteuse se sent prête à renaître de ses cendres afin de se présenter au public telle qu’elle est réellement. C’est à dire une écorchée vive à la peau ébène, à la silhouette charnue et à la voix d’or. Dans le clip, la nouvelle Yseult se retrouve elle-même, face au miroir en clamant haut et fort qu’elle sait désormais où elle va, ce qu’elle veut défendre et raconter, et que rien n’y personne ne l’en empêchera.

La production du morceau aux arrangements trap est magistrale, la mélodie travaillée et le texte ciselé et criant de vérité. Saupoudrez le tout de l’incroyable voix d’Yseult et là, la magie opère. S’en suivront alors deux EP, baptisés « Rouge » et « Noir » sur lesquels on retrouvera notamment le divin, le majestueux « Corps », qui disons-le en toute franchise, a tout pour devenir un classique de la variété française et dont le clip a récemment été récompensé aux UK Music Video Awards. Mais également l’atmosphérique « 5H » en duo avec le rappeur Jok’air ou encore l’hypnotique « Noir » au clip incroyable, une fois de plus.

Désormais, Yseult mène sa barque seule, loin des majors restrictives, racistes et grossophobes (yup, le thé est servi). En osmose avec son équipe, elle se sent libre enfin de défendre et d’incarner ses chansons comme bon lui semble. Et avouons-le, ça fait un bien fou. La direction artistique de la demoiselle apporte une réelle bouffée d’air frais à la scène francophone actuelle. De quoi nous rappeler subtilement l’arrivée de Christine and the Queens sur le devant de la scène, en 2014…

UN NOUVEL EP ET UN CONCERT ARRIVENT !

Alors qu’elle devait se produire ce soir sur la scène du Trianon pour un concert à guichets fermés, la chanteuse se produira finalement à la Salle Pleyel le 11 Décembre 2021, et comment vous dire que sa récente apparition sur la chaine YouTube « Colors » devrait vous convaincre bien comme il faut de prendre vos places au plus vite. Surtout que d’ici là, tout devrait être revenu à la normale. Il faudra soutenir un maximum les artistes, qui peineront à se relever de l’énorme crise que nous traversons. Par ailleurs, nous vous recommandons de poser une oreille sur le nouvel EP d’Yseult, intitulé « Brut » qui sera disponible dès Vendredi, et dont les deux premiers extraits dévoilés « Bad Boy » et « Indélébile » sont d’une émotion rare.

En attendant, vous connaissez la chanson… Ensemble : rendons justice, streamons.

Dans l’épisode précédent de JUSTICE FOR FLOPS : IGGY AZALEA feat. TINASHE – Dance Like Nobody’s Watching

RETROUVEZ TOUTES LA MUSIQUE DE MMENSUEL DANS LA PLAYLIST SPOTIFY OFFICIELLE BY DAVID & SPERWELL :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici