La mère Noël des jeunes LGBT. À 77 ans, Linda est surnommée affectueusement “Queer Santa” par les jeunes qu’elle rend heureux en leur offrant quelques cadeaux. Cette initiative à l’attention des ados LGBT rejetés par leur famille est désormais une tradition. Cette année, c’est en effet la 22e année que Linda enfile son costume rouge.  

Par Fred Lafeuille

En cette saison des fêtes de fin d’année, Linda Warren distribue des cadeaux comme tous les ans. Elle œuvre dans le cadre de sa célébration “holigay” au Center on Colfax, un lieu d’accueil pour jeunes LGBT+ à Denver (Colorado).

Cette année, sa mission est quelque peu différente à cause de la crise sanitaire. Mais ce n’est pas un masque et un peu de gel hydroalcoolique qui va arrêter cette lesbienne de 77 ans ! Et au lieu de la grande fête annuelle organisée tous les ans à cette occasion, elle distribue les cadeaux aux voitures en mode “drive in”.

Linda a été rejeté par sa famille 

Tout au long de l’année, Linda s’active pour récolter le plus grand nombre de dons possible. Elle achète ensuite les cadeaux. Les jeunes LGBT sont invités à s’inscrire pour bénéficier de cette action pendant qu’une flopée de bénévoles s’activent pour faire de jolis paquets cadeaux.

À LIRE AUSSI : Découvre gratuitement le numéro de décembre du magazine Mmensuel

Linda a récemment déclaré au site Colorado Matters qu’elle a lancé cette nouvelle tradition en raison de sa propre expérience. Elle a en effet été victime du rejet de sa famille en raison de son homosexualité.

© CRP News

À l’époque où j’ai fait mon coming out, tu n’étais pas du tout accepté”, a-t-elle déclaré. “Si quelqu’un découvrait que tu étais gay, tu n’avais plus beaucoup d’amis. Ma famille a découvert que j’étais lesbienne et m’a totalement reniée”.

Une « Queer Santa » qui ne laisse personne de côté !

Il est donc très important pour moi de m’assurer que tous les jeunes sont pris en charge”, poursuit-elle. “Et que nous pouvons faire tout ce que nous pouvons pour les faire sourire un peu. Il y a vingt-deux ans, j’ai informé les gens du Centre que j’allais lancer cette opération, mais que je ne voulais que personne ne soit refusé”.

À LIRE AUSSI : Comment énerver ton oncle homophobe au repas de Noël ?

À l’origine, Warren n’était pas très fan de son titre de “Queer Santa” que lui ont donné les jeunes LGBT. “Le mot ‘queer’ était utilisé pour se moquer des gays et des lesbiennes quand j’étais enfant et adolescente. Et puis j’ai réalisé que les jeunes d’aujourd’hui ont repris ce mot et se le sont approprié. Ils ne laisseront plus les gens se moquer de nous en utilisant cette terminologie. Il m’a donc fallu du temps, mais je me suis finalement habituée à mon surnom de Queer Santa”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici