Thomas Beattie devient le 2e joueur de football britannique à assumer publiquement son homosexualité. Il s’est expliqué dans une longue interview sur les raisons qui l’ont poussé à faire son coming out ! 

Par Andrei Olariu 

À 33 ans le joueur de football britannique Thomas Beattie vient de faire son coming out. Une décision courageuse qui fera date. Dans le sport où l’homophobie est encore très présente, la démarche de Thomas Beattie est unanimement saluée.

Dans une interview confession pour ESPN, l’ex-joueur anglais lève le voile sur son homosexualité pour la toute première fois. « Je suis un frère, un fils, un ami, un ancien joueur de football professionnel, un entrepreneur et un type tellement compétitif que ça agace les gens, déclare-t-il. Je suis beaucoup de choses. Parmi toutes ces choses, il s’avère que je suis aussi gay ».

« De nombreux autres footballeurs comme moi vivent de le silence »

Tout au long de l’entretien, il revient sur son parcours et les raisons qui l’ont poussé à taire son orientation sexuelle durant toutes ces années. « Être gay et avoir une carrière dans le football n’a jamais vraiment été une option, détaille le principal intéressé. La société m’a dit que ma masculinité était liée à ma sexualité – un présupposé totalement faux – mais j’ai eu l’impression de ne pas pouvoir être footballeur et accepter qui j’étais. Tout autour de moi me faisait comprendre que ces deux mondes étaient ennemis et j’ai dû en sacrifier un pour survivre ».

UN COMING OUT QUI FERA DATE

Thomas Beattie est aujourd’hui le deuxième joueur britannique à assumer publiquement son homosexualité. Avant lui, Justin Fashanu alors âgé de 29 ans avait fait un coming out très médiatisé en 1990 dans une interview pour The Sun. Mais il mettra tristement fin à ses jours quelques années plus tard sous le poids de la pression médiatique et du harcèlement homophobe dont il sera victime.

À LIRE AUSSI : Le volleyeur Dennis Del Valle fait son coming out 

En affichant aujourd’hui son homosexualité, Thomas Beattie espère faire évoluer les mentalités dans ce milieu encore trop fermé. « Statistiquement, c’est impossible de dire qu’il n’y a pas d’autres footballeurs comme moi, qui vivent dans le silence comme ça a pu être mon cas, précise-t-il. S’ils lisent mon témoignage, je veux qu’ils sachent que je suis là et que je peux les soutenir. Si je suis honnête, je comprends pourquoi ils ne font pas leur coming out. […] En tant que jeune mec, tu regardes avec admiration les gens au-dessus de toi : les joueurs vétérans, les coachs, les managers. Et si tu ne vois pas quelqu’un qui te ressemble, tu n’es pas sûr que ces deux mondes peuvent coexister ». L’importance de la représentation est indéniable, qu’importe le milieu. En espérant que le courage de Thomas Beattie inspire d’autres joueurs, peut-être encore en activité, à faire de même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici