Le livre Moi, j’embrasse, de l’ancien escort Clément Grobotek, sera bientôt adapté en série. Paru il y a quelques mois, le témoignage de ce tatoueur et influenceur sera donc bientôt adapté en une fiction en six épisodes. 

par Fred Lafeuille

Le sujet est aussi racoleur que croustillant. Et ceux qui ont lu le livre Moi, j’embrasse de Clément Grobotek l’ont bien savouré. Et pour cause : ce témoignage nous plonge dans le milieu à la fois fascinant et un chouia glauque de l’escorting de luxe parisien. 

Un livre et une série qui racontent le passé d’escort de Clément Grobotek

Comme le rapporte le site Écran total, la série tirée de Moi, j’embrasse est donc en cours de développement. Et c’est la petite boîte de prod indépendante Irrix Films qui a eu le nez de s’engager dans ce projet. 

Le livre de l’ancien escort Clément Grobotek bientôt adapté en série. Et s’il jouait son propre rôle ?

Cette adaptation pour le petit écran n’en est qu’au stade de l’écriture. Mais pour le moment, aucun diffuseur se semble avoir signé pour proposer cette fiction qui semble pourtant faite pour Netflix ou Canal. Affaire à suivre, donc…

À lire aussi : Colton Haynes bientôt dans une série comique sur les gays

Lors de sa sortie l’été dernier, le livre édité par Plon a su séduire les lecteurs. Moi, j’embrasse est en effet un témoignage sans tabou dans lequel le beau Clément conte les années où il exerçait l’activité d’escort. Mais, pas question des bas-fonds et des prestations bon marché. Clément avait une clientèle masculine plutôt aisée. 

Prostitution, drogue et alcool

Dans son livre sincère bientôt adapté en série, l’ancien escort Clément Grobotek parle de son passé d’escort. Mais aussi des dangers de ce milieu. Il y aborde également les tentations de la drogue et de l’alcool qui coule à flots. 

Le début d’une nouvelle aventure, probablement semée d’embûches et de longue haleine, tout peut encore échouer”, a tweeté Clément après avoir annoncé ce projet de série. Et le tatoueur devenu influenceur d’ajouter : “Merci à tous ceux qui l’ont lu pour vos retours si bienveillants”.

Peu de séries parlent de prostitution masculine

Si le sujet de la prostitution féminine a largement été adapté à l’écran, peu de fiction aborde celle pratiquée par les hommes. C’est certainement HBO qui a ouvert le bal en 2009 avec sa série Hung, avec le beau Thomas Jane et la génialissime Jane Adams. On y découvrait comment un prof de sport très “hung” (bien monté) devenait “faiseur de joie” pour les dames. 

La série « Hung » abordait déjà le sujet de le prostitution masculine hétéro en 2009.

Plus récemment, Netflix s’est collé à cet exercice avec Toy Boy, une série espagnole en 13 épisodes. En France, on note seulement une web-série. Les garçons de chambre (débuté en 2014) a en effet utilisé la prostitution masculine comme trame de fond de son histoire. 

En tout cas, quel que soit le diffuseur qui choisira de soutenir ce projet, nous ne saurions trop lui conseiller d’utiliser Clément pour jouer son propre rôle. Avec ce physique et son visage mi-ange mi-bad-boy, ce serait un carton assuré !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici