Dans son livre à ne surtout pas acheter et à ne surtout pas lire, l’ancien pape dézingue une fois de plus les avancées sociétales. Niveau intolérance et rejet d’autrui, le mois que l’on puisse dire c’est que le mec est chaud-patate. Et c’est sans parler de son délire paranoïaque, persuadé qu’il est qu’on veut le faire taire. MMensuel a eu envie de lui répondre. Et comme dans la gêne, y’a pas de plaisir…

Par Fred Lafeuille

via GIPHY

Dans une biographie parue le 4 mai en Allemagne, l’ancien pape Benoît XVI, qui a laissé sa place au pape François, n’hésite pas à en rajouter une couche pour signifier qu’il ne nous aime pas. Mais alors, pas du tout !! Il déverse donc sa haine contre le mariage homosexuel ou l’avortement – amies féministes, insurgez-vous donc, le poing levé ! – et dénonce les “idéologies humanistes” (sic). 

UN DÉSAMOUR RÉCIPROQUE

Ce pauvre type, visiblement gâteux à souhait et (sans ?) conservateur, tente donc de nous stigmatiser une nouvelle fois. En même temps, il est connu pour ses positions traditionalistes et sectaires et affirme haut et fort vouloir régler ses comptes avec ceux qui veulent le “faire taire” dans ce brûlot où il compare ouvertement et sans détour le mariage homosexuel à “l’Antéchrist”. 

« il veut régler ses comptes avec ceux qui veulent le faire taire »

Il y a cent ans, on aurait jugé encore absurde de parler de mariage homosexuel, aujourd’hui on est excommunié quand on s’y oppose”, accuse-t-il. “C’est la même chose pour l’avortement ou la création des humains en laboratoire. La société moderne est en train de formuler un credo antéchristique qui vaut d’être excommunié de la société lorsqu’on s’y oppose”. Pour lui, “la vraie menace pour l’Église” c’est “la dictature mondiale d’idéologies prétendument humanistes”.

Alors, esquissons ci-après une petite lettre ouverte en guise de réponse, juste parce que ça nous démange…

LETTRE OUVERTE À BENOÎT XVI, PAPE EN CDD DE 2005 À 2013

Cher Benoît,

De nombreux moutons de Panurge continuent de penser que votre parole a une quelconque valeur. Aussi, vos mots ont malheureusement du poids et vont une nouvelle fois nous porter préjudice. Devrions-nous vous attaquer collectivement en justice pour “incitation à la haine”, pour “discrimination” et “injure publique” ? Très certainement et si un avocat zélé veut s’y coller, nous le soutiendrons ! 

Vous refusez donc que la société ait évolué et que l’amour et le libre arbitre gagnent toujours à la fin. Alors, laissez-nous vous dire une chose : vous êtes un ennemi de vos propres valeurs. Enfin, de ces valeurs dont vous êtes supposé être l’un des garants. De quelles valeurs parlons-nous ici ? Des valeurs chrétiennes, cher Benoît XVI ! Celles qui sont mises en avant en tête de gondole dans vos messes… 

UN MESSAGE QUI NE PASSE PAS

Parce qu’il faut visiblement vous administrer une piqûre de rappel sur votre propre doctrine, nous y consentons volontiers. Quelles sont les valeurs colportées par vos textes théologiques ? Le partage, la tolérance, l’acceptation des différences, la compréhension et l’amour in-con-di-tio-nnel. Visiblement, vous n’avez donc strictement rien compris à ce que vous dites en boucle depuis des décennies dans vos offices. Vous êtes aveuglé par la haine et les ombres, par la peur de l’autre et le mépris. Mais aussi par l’ego qui vous a poussé à vouloir trôner et qui vous motive aujourd’hui à être lu. 

« Aujourd’hui on est excommunié SI on s’oppose au mariage homosexuel et à l’avortement

Vous ne nous aimez pas, cher Benêt XVI ? Peu importe ! Nous survivrons. Parce que cela fait belle lurette que nous avons compris votre hypocrisie notoire. Nous nous moquons éperdument de ce que vous pensez. Pourquoi ? Parce que vous êtes obsolète tout autant que vos prétendues valeurs.

L’ANTÉCHRIST, CE N’EST PAS NOUS, C’EST VOUS !

Cher Benoît XVI, vous représentez à vous seul toute l’hypocrisie qui va accélérer votre propre chute et celle du Vatican. Votre fin. Votre crash. Vous incarnez un passé toxique qui n’existe plus et dont de plus en plus d’êtres humains veulent faire table rase. 

Cher Benoît XVI, la haine, c’est vous. L’intolérance, c’est vous. Le rejet d’autrui, c’est vous. CQFD : l’Antéchrist, c’est bel et bien vous !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici