Et voilà ! Un beau gosse de plus dans notre grande famille LGBT+ ! Tanner Pendleton a choisi de révéler son homosexualité. Un coming out qu’il a vécu comme une véritable libération.

Par Fred Lafeuille

Le snowboardeur et cinéaste Tanner Pendleton est sorti du placard. Il a choisi de révéler son homosexualité lors d’une interview accordée à Torment. Reconnuu dans le milieu pour son style brut et agressif de films mettant en lumière d’autres snowboarders, Pendleton est le premier homme pratiquant de cette discipline à faire son coming out. Avant lui, la snowboardeuse australienne Belle Brockhoff a elle aussi fait son coming out juste avant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014

À LIRE AUSSI : Le footballeur anglais Thomas Beattie fait son coming out

Pour être honnête, c’était un chemin très déstabilisant”, explique-t-il dans son interview. “Je pense aussi qu’il y a une différence entre savoir que tu es gay et l’accepter”. Mais pour lui, con coming out était nécessaire et salvateur. “C’est quelque chose qui était devenu de plus en plus difficile à nier. J’avais tous ces sentiments en moi. J’étais arrivé à un point où je ne pouvais plus ignorer tout ça. J’avais conscience que je ne me rendais pas service. Et que je me faisais du mal mentalement. Donc dans ma tête, il était de plus en plus vital pour moi d’agir

“JE CRAIGNAIS QUE MON MONDE TOUT ENTIER D’ÉCROULE”

Je me suis promis à moi-même de faire mon coming out dès que j’avais fini Landline”, un documentaire produit en 2018 en collaboration avec Vans, rapporte-t-il. “Je craignais que mon monde tout entier s’écroule après avoir fait mon coming out et que ça m’empêche de terminer la vidéo”. Une fois le tournage du film terminé, Tanner s’est rendu chez parents pour dîner. Et, juste avant de partir, il a annoncé qu’il était gay à sa mère.

À LIRE AUSSI : Guillaume Cizeron s’explique sur son coming out dans “L’Équipe”

Ce sportif raconte avoir reçu une majorité de retours positifs. De la part de ses fans, mais aussi de son entourage. Il souligne néanmoins que le petit monde du snowboard n’est pas idéal en matière d’inclusivitée. “Même après mon coming out, j’entends et je vois encore des propos ou des comportements homophobes, y compris de la part de mes amis, avance Tanner Pendleton. 99% du temps, ce n’est pas mal intentionné, mais ce sont des choses blessantes dont ils n’ont pas conscience”.

Ces derniers temps, de nombreux sportifs montrent l’exemple en sortant de placard. Ce qui n’est pas forcément toujours évident dans un milieu parfois peu LGBT-friendly. Bravo à eux pour ce courage !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici