Le Vatican rejète encore et toujours les LGBT+. Ça paraissait beaucoup trop beau pour être vrai ! Il y a quelques jours, les médias du monde entier s’emballaient en reprenant des petites phrases a priori sympas prononcées par le pape. Il se disait en effet en faveur des unions civiles pour les personnes de même sexe. Mais en fait non : l’Église n’a pas changé d’avis sur la question de l’homosexualité. Elle insiste même sur le fait qu’elle s’y oppose formellement.

Par Andrei Olariu. 

L’approbation par le pape François des unions civiles entre personnes de même sexe a été prise hors de son contexte, affirment en substance les responsables du Vatican. Ces derniers ont donc voulu clarifier la position de l’Église suite aux déclarations de François entendues dans le documentaire Francesco. Et l’institution religieuse persiste : elle ne soutient pas le moins du monde les droits des LGBT+.

Les commentaires du Pape présentés dans le documentaire Francesco ne sont donc aucunement le signe d’un changement dans la doctrine catholique. Le nonce du Vatican au Mexique, Franco Coppola, a publié sur Facebook le 31 octobre des directives non signées affirmant que les remarques du pontife étaient “éditées” et manquaient de “contextualisation”.

Une citation du pape François sortie de son contexte !

Le Vatican affirme que le pape faisait en fait référence à sa position en 2010, lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires. Le caractère non récent de citation l’invaliderait purement et simplement. Les chefs de l’Église affirment de surcroît que deux des phrases de François ont été réunies dans Francesco. Pourtant, elles n’auraient rien à voir l’une avec l’autre. 

À LIRE AUSSI : Le pape Benoît XVI compare le mariage pour tous à l’Antéchrist

Il y a plus d’un an, lors d’une interview, le pape François a répondu à deux questions différentes à deux moments différents. Dans le documentaire Francesco, elles ont été éditées et publiées en une seule réponse. Sans contextualisation appropriée. Ce qui a conduit à la confusion”, indique ainsi clairement le Vatican. 

Les homosexuels ont le droit de faire partie d’une famille”, a ainsi déclaré le pape François dans l’interview qui fait désormais polémique. Et d’ajouter : “Ils sont enfants de Dieu et ont droit à une famille. Personne ne devrait être expulsé ou rendu misérable à cause de cela.

Selon le pape « c’est une contraction de parler de mariage pour tous »

Selon le Vatican, François faisait référence aux parents d’enfants queer et à la nécessité de ne pas les discriminer. La deuxième partie de ses remarques – “Ce que nous devons créer, c’est une loi sur l’union civile, de cette façon, ils sont légalement couverts, je me suis levé pour cela” – était à nouveau biaisée, selon Rome.

À LIRE AUSSI : Le curé qui posait nu sur un site de rencontre gay

Il est clair que le pape François faisait référence à certaines dispositions de l’État. Et certainement pas à la doctrine de l’Église…”, a déclaré la direction.

Et de rappeler que le pape a aussi dit : “Je suis un conservateur. J’ai toujours défendu la doctrine”. Et au sujet de mariage entre personnes du même sexe : “C’est une contradiction de parler de mariage homosexuel”. La messe est dite !

Pour nous soutenir, rendez-vous sur notre boutique en ligne. Vous y retrouverez nos abonnements ainsi que tous les anciens numéros de votre magazine préféré !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici