L’application de téléconsultation médicale en ligne Livi renouvelle désormais votre prescription de PrEP, grâce à un partenariat avec Paris Sans Sida. Une vraie révolution pour tous ceux qui sont débordés ou qui vivent en région dans des zones rurales.

Par Fred Lafeuille

C’est une info très peu médiatisée et pourtant, elle va vraiment simplifier la prise de la PrEP. Depuis le 18 mai, l’application Livi propose donc le renouvellement de la PrEP, mais aussi le dépistage des MST grâce à une simple téléconsultation. Il s’agit d’une opération préparée depuis des mois en partenariat avec Paris Sans Sida. Cette asso a notamment formé les médecins de l’application à la prévention et à la PrEP. Car, ce dispositif qui est parfois méconnu de certains membres du corps médical. 

FACILITER LA PRISE EN CHARGE DES “PrEPEURS”

En outre, Paris Sans Sida a donné quelques outils pour faciliter la prise en charge des patients LGBT sans discrimination. Une ordonnance établie en présentiel est toujours nécessaire pour la première prescription de la PrEP. Elle se reçoit dans les hôpitaux et les Centres gratuits d’information, dépistage et de diagnostic (CeGIDD). Mais désormais, certains médecins généralistes pourront donc la “re-prescrire” lors de visioconférences.

À LIRE AUSSI : VIH, une injection plus efficace que la PrEP

Fidèles à notre projet médical, articulé autour de la qualité des soins, du renforcement de l’accès aux soins et à la prévention, nous avons travaillé pendant près d’un an”, indique Maxime Cauterman, directeur médical de Livi, sur le site de Têtu. “Grâce à cette démarche, tous les patients français, quel que soit leur lieu d’habitation, vont pouvoir accéder à un médecin capable de les accueillir pour des dépistages, des traitements d’IST, et le suivi de la PrEP”. 

RESPECT ABSOLU DE LA CONFIDENTIALITÉ

Il ajoute : “Nous sommes convaincus que la téléconsultation va faciliter la vie des ‘PrEPeurs’. En leur permettant d’accéder plus facilement au traitement. En se déplaçant uniquement pour obtenir la première prescription et réaliser les tests nécessaires au suivi biologique. Et ce, dans un respect absolu de la confidentialité de leurs informations”. 

À LIRE AUSSI : Un livre pour enfants LGBT gratuit avec ton burger

Selon Cauterman, “la téléconsultation correspond au profil des ‘PrEPeurs’ français”. Ils sont en effet “le plus souvent des hommes (97%), d’une moyenne d’âge de 37 ans” et résident dans des métropoles de plus de 200 000 habitants (72%). Il s’agit donc d’une “population jeune, dynamique et connectée”, qui intégrera parfaitement la téléconsultation dans leur quotidien. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici