Décomplexée et sans tabou, je mets à profit la formation en sexologie que j’ai reçue dans ma vie de Moldu pour répondre à vos questions ! Conseils, informations et découvertes, tout est bon à prendre !

Par Félicie Prine

ASEXUÉ OU TOUT JUSTE STRESSÉ ? Yassine | 28 ans

Très chère Félicie, On parle souvent du terme “asexué”, mais je ne suis pas certain que ça me concerne. Sauf que parfois, vu que je suis stressé, je n’ai pas envie de sexe.  Peux-tu m’éclairer s’il te plaît ?

Ça nous fait un ami commun sur Facebook ! L’utilisation d’un gode est une occasion de s’amuser et de varier les plaisirs. Les stimulateurs vibrants sont un bon moyen d’intensifier les sensations. En revanche, une utilisation répétée pourrait finir par désensibiliser ta zone de plaisir. Après tout, ça n’est pas vraiment étonnant puisqu’on ne rencontre pas dans la nature des partenaires possédant un pénis vibrant. Notre corps n’est donc pas habitué à une telle intensité.

Toutefois, à force de manger trop salé, on a du mal à profiter d’un plat normalement assaisonné. Je te conseille donc de diminuer ton utilisation, voire de faire un break, et d’apprécier aussi des stimulations plus délicates. Tu verras qu’après quelque temps tu arriveras à savourer de nouveau le plaisir des choses simples… tout en étant libre de les épicer de temps en temps.

Toi aussi, pose tes question à Félicie Prine en nous envoyant un message à redac@mmensuel.fr

 

POUR ME PASSER LA BAGUE AU… EUH… AU DOIGT Salmane | 27 ans

Très chère Félicie, Comment bien choisir la taille de mon cockring ?

Tu te prépares à participer aux Reines du shopping et tu veux faire un point sur ta morphologie ? Sache que certaines boutiques permettent de faire des essayages, mais pas forcément toutes. L’intérêt du cockring est de serrer la base du pénis pour retenir le sang et renforcer l’érection tout en retardant l’éjaculation. Il est extrêmement important de ni le serrer trop fort ni le garder trop longtemps, pour éviter d’abîmer ton jouet.

Pour en revenir à la taille, tu as plusieurs options : les cockrings ajustables qui s’ouvrent ou se ferment avec des pressions, ou encore les cockrings lasso qui ont une molette pour régler la taille. Grâce à ces deux modèles, tu peux ajuster ton confort et facilement le desserrer pour faire une pause. Certains se vendent aussi par lots. Tu auras donc plus de facilité à choisir celui qui te convient et tu pourras y aller crescendo : mettre le petit au début, le temps de t’échauffer, puis le remplacer par le moyen et enfin par le gros. La clé, c’est de ne pas trop serrer… On parle du cockring, hein !

Toi aussi, pose tes question à Félicie Prine en nous envoyant un message à redac@mmensuel.fr

 

DANS MES TROUS… DE NARINE ! Max | 32 ans

Très chère Félicie, J’ai entendu dire plein de choses sur le poppers et je ne sais pas quoi en penser. Pourrais-tu me dire si, comme on me l’a dit, on peut vraiment faire une overdose de poppers ?

La consommation de poppers comporte des risques, nous en avons tous entendu parler. Évoquons déjà les brûlures au nez et les croûtes disgracieuses qui mettent mal à l’aise lors d’un premier rencard. Je te rappelle aussi qu’il y a des interactions dangereuses, notamment avec des substances comme les aides à l’érection, tel que le Viagra par exemple. Pour mieux comprendre, je t’explique comment fonctionne le poppers : il détend les muscles, ce qui entraîne une baisse de tension. Pour la compenser, le cœur bat plus fort, plus vite. Il est donc important de ne pas consommer le poppers avec d’autres produits agissant sur le rythme cardiaque. Enfin, pris en trop grande quantité, le poppers peut diminuer la capacité d’oxygénation du corps. C’est pour cela qu’une personne qui en consomme trop a un teint blafard et des ongles bleutés.

À ce stade, il n’essaie pas d’être sexn y comme Jake Gyllenhaal dans Joker, mais il fait un début d’intoxication et peut faire un malaise ou une asphyxie. Pris en trop forte dose et trop souvent, le poppers peut également faire perdre en acuité visuelle. L’idée, c’est donc de t’amuser avec modération ! Enfin, sache qu’il existe plusieurs types de poppers, qui n’ont pas tous la même composition chimique. Certains ont un effet plus ou moins rapide et, bien évidemment, plus ou moins fort. Le tout est de savoir si tu es plutôt du genre quicky ou plan long.

POUR LIRE GRATUITEMENT LA SUITE DISPO DANS LE NUMÉRO DE NOVEMBRE DE MMENSUEL, CLIQUE ICI

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici