C’est certain : les esclavagistes qui ont fait construire cette maison doivent se retourner dans leurs tombes ! Robert Hartwell, un acteur noir et gay de Broadway, vient en effet de se payer leur demeure. Son intention ? « La remplir d’amour » ! Quelle belle revanche, non ? 

Par Fred Lafeuille

La star de Broadway, Robert Hartwell, a acheté la maison de ses rêves il y a quelques semaines. Même s’il a déclaré sur Instagram avoir dû se battre avec un agent immobilier. Le bougre était en effet selon lui hautement raciste. Mais, un raciste, ça change d’avis en voyant quelques zéros sur un chèque !

Hartwell est notamment connu sur la scène américaine pour avoir joué dans Memphis : The Musical ou encore Cendrillon. Il a également reçu un Tony Award (l’équivalent américain des Molières) pour son rôle dans Hello, Dolly! 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par robert hartwell (@sirroberttakespics) le

Il a expliqué le parcours qu’il a accompli pour acheter sa nouvelle maison. Une bâtisse coloniale construite au début des années 1800… par des esclaves. Sous une photo de lui tout sourire devant sa propriété postée sur Instagram, il a écrit : “Il y a 3 semaines, j’ai trouvé cette maison en ligne. Je me suis dit : ‘c’est ma maison’. J’ai appelé le vendeur. On m’a dit que c’était une offre à payer comptant uniquement. L’agent a alors dit : “je suis persuadé que cela n’est pas possible pour vous”. Mais, ne sous-estimez jamais un Noir qui travaille dur !”

REMPLIR D’AMOUR CETTE MAISON ÉRIGÉE PAR SES ANCÊTRES 

Quand je suis entré dans la maison, je savais que j’étais chez moi. La maison a été construite en 1820 pour la famille Russell. Il était le propriétaire de la filature de coton de la ville. L’esclavage était toujours légal. L’agent m’a demandé pourquoi je voulais une si grande maison. J’ai répondu que c’était ‘un mouvement générationnel’”.

À LIRE AUSSI : Grindr et Scruff suppriment leur filtre ethnique !

Et l’acteur de talent d’ajouter : “Je sais que cette maison est plus grande que moi. Mais je l’ai aussi acheté parce que j’aurais voulu dire à mes ancêtres qui se sont brisé le dos pour la construire qu’un homme noir et ouvertement gay allait la posséder un jour. Je l’ai achetée pour la remplir d’amour.” 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici