Le Youtubeur gay russe Ali Zabirov vient d’être retrouvé mort chez un de ses amis. Son corps présente de nombreuses marques de coups. Il était victime de harcèlement depuis plusieurs mois.

Par Andrei Olariu 

Ali Zabirov est plus connu sous le nom de Edor Gromov. Ce jeune russe de 23 ans ouvertement gay était suivi par des milliers de personnes sur Instagram et Tik Tok. Il souffrait depuis de longs mois d’un harcèlement perpétuel sur les réseaux sociaux. Dimanche 2 août à Saint-Pétersbourg en Russie son corps est retrouvé sans vie au domicile d’un ami de 46 ans.

À LIRE AUSSI : Découvrez gratuitement le N°58 de votre magazine MMensuel ! 

Nos confrères de PinkNews rapportent que « le jeune homme était allongé. La tête dans un oreiller, il portait des traces de blessures. Il avait aussi des ecchymoses autour du cou prouvant qu’il a été étranglé. »

La police soupçonne immédiatement le propriétaire de l’appartement. Celui-ci aurait tué Ali Zabirov dans un accès de colère. Le jeune homme serait venu le voir pour lui demander de l’argent comme le relate le Daily Star.

@gromov20

Доброе утро🥱☺️😽 #tiktok #рекомендации #рек

♬ Звук для рекомендаций – _queen_292

Fait surprenant, c’est l’homme de 46 ans qui a appelé la police le jour suivant. Il nie pourtant toute implication dans le meurtre. Il explique que lorsqu’il a trouvé le corps du jeune influenceur, il a d’abord pensé qu’il était mort d’une overdose. « J’ai essayé de le réveiller », raconte-t-il lors d’une interview à 5-TV. « J’ai appelé la police moi-même. Qu’est-ce que j’aurais pu faire ? Si j’avais su qu’il allait mourir ici, est-ce que je l’aurais hébergé ? », poursuit-il.

UNE MORT VIOLENTE 

La police a décidé de placer l’homme en détention provisoire en découvrant les conditions de la mort de Ali Zabirov. Selon la chaîne locale Radio KP, les enquêteurs soupçonnent l’hôte de 46 ans d’avoir battu à mort puis étouffer sa victime. L’influenceur aurait proposé une relation sexuelle en échange de l’argent qu’il demandait, mettant ainsi son hôte hors de lui. L’enquête est toujours en cours. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici