Agacé par l’homosexualité de son passager, le chauffeur Uber aurait fait descendre le jeune homme de sa voiture durant sa course. Il lui aurait ensuite asséné un coup de poing en lui lançant des insultes homophobes.

Par Fred Lafeuille

MMensuel : TÉMOIGNAGES : Un chauffeur Uber homophobe agresse un jeune danseur
MMensuel : TÉMOIGNAGES : Un chauffeur Uber homophobe agresse un jeune danseur

Mohamed est un jeune danseur parisien de 27 ans. Il y a quelques jours, il rentrait d’une soirée sur une péniche avec une amie vers deux heures du matin dans un VTC du groupe Uber. Le jeune homme discutait avec sa copine. Il lui expliquait qu’un certain garçon lui plaisait. Une discussion anodine entre deux amis… Mais visiblement, cette conversation n’était pas du goût du chauffeur, selon nos confrères de Têtu.

Hors de lui, le chauffeur a arrêté sa voiture en pleine rue. Il a demandé à Mohamed de descendre sur-le-champ. “À ce moment, je suis dans l’incompréhension”, a confié le jeune homme au magazine gay. “Mais lui, il était parti dans son délire. Il a commencé à balancer des injures homophobes, qu’il ne voulait pas de ‘pédé’ dans sa voiture.

“JE LUI DIS QUE JE SUIS HOMO, QUE J’EN SUIS FIER…”

Mohamed a alors arrêté une autre voiture pour que son occupant prévienne la police. Ce qui a visiblement encore plus attisé la colère du chauffeur, qui a continué à l’insulter. Son amie a eu beau tenter de raisonner le conducteur… en vain ! “Je n’en pouvais plus”, poursuit Mohamed. “Je lui dis que je suis homo, que j’en suis fier et qu’en 2020, on ne peut pas avoir les propos qu’il a eus”.

À LIRE AUSSI : À Lille, cinq jeunes suspectés de tentatives d’homicide à caractère homophobe

Hors de lui, le chauffeur de VTC a dégainé les poings pour donner un coup violent à Mohamed. La force fut telle que Mohamed est tombé sur la voiture qu’il avait arrêtée. Totalement sonné, le nez cassé en sang, il a tenté de trouver du secours. “Alors que j’appelais la police, il s’est enfui en prenant conscience que j’étais sérieusement amoché”, ajoute le jeune homme qui souffre d’un traumatisme crânien.

NE PAS RESTER SILENCIEUX POUR MIEUX COMBATTRE L’HOMOPHOBIE

Lorsque les pompiers sont arrivés, Mohamed était en pleine crise d’angoisse. Conduit immédiatement à l’hôpital, il a dû recevoir cinq points de suture. “Je suis très choqué. Après ma plainte, je marchais dans la rue et alors que je n’étais pas sur le passage piéton, une personne en scooter m’a traité de pédé, je me sentais vraiment mal.” 

Mohamed a décidé de ne pas rester silencieux. Il a d’ailleurs expliqué sa mésaventure à BFMTV, qui a relayé la vidéo sur son compte Facebook. Regardez…

Il y a dix jours, Mohamed rentrait d’une soirée avec son amie en VTCDans la voiture, il lui parle d’un garçon qui lui plaîtQuelques minutes plus tard, son chauffeur s’arrête, le frappe et lui casse le nez

Gepostet von BFMTV am Dienstag, 22. September 2020

Retrouvez chaque jour le meilleur de l’actualité LGBT+ dans votre magazine Mmensuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici