On le sait, Trump déforme régulièrement la vérité. Puisque le ridicule ne tue pas, il n’hésite parfois pas à raconter n’importe quoi pour servir ses ambitions politiques populistes. Cette fois-ci, il affirme carrément qu’un vaccin contre le VIH a été découvert…  

Par Fred Lafeuille

Ce pauvre Donald a décidément les neurones bien défaillants ! Le mec a tellement hâte de voir un vaccin contre le coronavirus arriver qu’il s’est largement emmêlé les pinceaux dans ce que les scientifiques ont réussi à accomplir pour le moment.

À LIRE AUSSI : Découvrez gratuitement le dernier numéro de votre magazine MMensuel ! 

Durant une conférence de presse tenue le mardi 16 juin, le président le plus toxique de notre génération a tenu à encourager les chercheurs qui travaillent sans relâche pour trouver un traitement efficace contre le Covid-19. Et il a donc carrément attribué à ceux qu’il qualifie de “personnes les plus brillantes au monde” la découverte “du vaccin contre le Sida”, comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous… 

Simple lapsus ? Que nenni ! Trump n’est pas à une fake news et une inexactitude près – le très sérieux Washington Post, qui s’amuse à compter les fausses affirmations de Trump, en dénombrait le 1er juin 19.127 en seulement 1.226 jours.Ils ont trouvé plusieurs choses contre le Sida”, a continué Trump.

Plusieurs labos sont impliqués, mais les traitements pour le Sida… Le Sida était une condamnation à mort et maintenant les gens vivent leur vie, avec une pilule, c’est incroyable”. Eh oui, votre petit neveu de 7 ans s’exprime mieux que ce vieux briscard !

LE VIH CONTINUE À FAIRE DES VICTIMES

Certes, la recherche a permis d’aboutir à la PrEP, traitement préventif qui réduit de 99% les risques de contamination au VIH. Mais absolument aucun vaccin préventif ou curatif n’existe pour le moment. Quant aux trithérapies, elles demeurent un traitement lourd loin d’être une simple “pilule” gentillette du genre multivitamines, comme semble l’affirmer ce balourd de Donald. 

Profitons-en pour rappeler que le VIH continue à faire des victimes. Selon les derniers données disponibles, en 2018, près de 38.000 personnes aux États-Unis, un peu plus de 6.000 en France et près de 1,7 million dans le monde ont découvert leur séropositivité. Depuis le début de l’épidémie, 32 millions de personnes sont mortes de complications liées au Sida et près de 75 millions ont été contaminées par le VIH.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici