Un ado gay renvoyé pour avoir porté du vernis à ongles. Trevor Wilkinson s’est mobilisé, bien décidé à refuser de céder à la pression. Du coup, plus de 250 000 personnes ont signé une pétition pour que son établissement scolaire cesser de discriminer ses élèves.

Par Fred Lafeuille

Se faire virer de son école parce qu’on porte du vernis ? Eh oui ! Ça se passe en 2020 en Occident, dans une Amérique où la haine de la différence a été exacerbée et cristallisée pendant quatre ans par Trump et ses sbires. 

Trevor Wilkinson, 17 ans, élève de la Clyde High School au Texas, a déclenché une polémique en se présentant dans ce lycée avec les ongles peints. Les filles de cette école sont autorisées à porter du vernis, mais visiblement, la direction n’aime pas la parité. Du coup, Wilkinson a été informé qu’il était en infraction avec le code vestimentaire de l’établissement. Et il a été condamné à une suspension indéfinie sans autre forme de procès.

Une pétition contre l’homophobie !

Une pétition sur la plateforme Change.org en faveur de Wilkinson a été lancée… et a été signée près 253 000 fois. Quant à l’ado, il a été invité à apparaître dans l’émission Good Morning America pour aborder le problème.

À LIRE AUSSI : Découvre gratuitement le numéro de décembre du magazine Mmensuel

Après que cette histoire ait attiré l’attention du pays, l’école semble maintenant chercher à faire amende honorable. Le district scolaire indépendant de Clyde a convoqué une “réunion extraordinaire” pour discuter d’un éventuel changement du code vestimentaire, selon les médias locaux.

Les ongles de Trevor. Stylés, non ?

Trevor Wilkinson a quant lui déclaré qu’il avait conversé avec le surintendant et le directeur de la high school.Ces derniers lui ont demandé de convenir d’un “compromis”. En somme : s’il retire son vernis, il peut revenir en cours…

“IL S’AGIT DE DISCRIMINATION, DE SEXISME, D’HOMOPHOBIE ET DE RACISMES…”

L’adolescent a fait savoir que l’école avait levé sa suspension. Mais il continue à faire pression pour que la politique de son école change officiellement. “Il ne s’agit pas seulement du code vestimentaire”, a-t-il déclaré. “C’est plus que ça. Il s’agit de discrimination, de sexisme, d’homophobie et de racisme.

À LIRE AUSSI : Joe Biden a déjà parlé du respect des LGBT dans son discours de victoire

Dans une publication sur les réseaux sociaux, il a ajouté : “Merci à tous pour votre soutien. Je n’aurais pas pu aller aussi loin sans vous toutes et tous ! Je sais que beaucoup d’entre vous ont appelé et envoyé un email à ma commission scolaire – inondant leurs boîtes vocales et leurs boîtes de réception”.

Tout ça pour du vernis à ongles ?

Et de poursuivre : “Merci d’être à mes côtés pour générer le changement afin que les élèves comme moi puissent s’exprimer de manière authentique à l’école et se concentrer plutôt sur nos études. S’il vous plaît, continuez à appeler et à envoyer des courriels. Pour moi et pour soutenir ceux qui veulent défier les stéréotypes de genre dangereux. Vous pouvez vous joindre à moi en vernissant vos ongles partout dans le Texas et dans le reste des États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici