Pour la première fois, un mannequin “grande taille” s’affiche torse nu et tout luisant dans la version canadienne de l’émission culte. Une bonne occasion de montrer que la beauté n’est pas une question de tour de taille. 

Par Fred Lafeuille

Les fans de RuPaul’s Drag Race savent exactement ce qui se produit lorsque Ru pousse son inimitable petit cri “Oh pit crew”. Pour rappel, le terme “pit crew”, en anglais, ça qualifie le petit groupe de mécanicien qui vient ravitailler les voitures lors d’une course (race) automobile. Mais, dans le cas du show de Mama Ru, le pit crew est un petit groupe d’Adonis musclés, généralement recouverts d’huile, qui viennent lors d’une épreuve pour… euh… pour décorer, en fait !

LE PREMIER MANNEQUIN EN SURPOIDS RECRUTÉ PAR RUPAUL

Ces assistants sont donc sculpturaux et appétissants à souhait… mais finalement assez peu représentatifs de la diversité physique. Puis, l’épisode 4 de la version canadienne de RuPaul’s Drag Race est arrivé. Les dix membres complets du pit crew couvrent à peu près tout le spectre en termes de teintes de peau. Et, c’est aussi la première fois de qu’un mannequin bear est aussi de la partie.

À LIRE AUSSI : RuPaul’s Drag Race, les plus gros scandales

Mina Gerges a notamment été vu dans une campagne inclusive de Calvin Klein plus tôt cette année. Le corps huilé au côté des autres membres du pit crew, il affiche donc une autre forme de standard de beauté. Interrogé parla magazine Out, il explique que le processus de casting a été “vraiment angoissant” pour lui. “Je suis entré dans une pièce remplie de mecs qui ressemblent au pit crew typique. J’étais le seul avec un corps plus gros et sans tablettes de chocolat. C’était vraiment intimidant”.

TOUS LES TYPES DE CORPS DOIVENT ÊTRE CÉLÉBRÉS

Et de poursuivre : “J’ai dû filer aux toilettes et me donner à moi-même un discours d’encouragement. Et pour rappeler que je ne suis pas moins attirant simplement parce que je suis plus enrobé et que je n’ai pas abdos. Une fois que j’ai surmonté ces insécurités, je me suis senti vraiment habilité à occuper cet espace et à montrer que mon corps n’est absolument pas moins digne d’être célébré”.

Mina a donc surmonté son angoisse pour finir par être plutôt fier de son accomplissement. Car, ces problèmes de grossophobie, il les connaît bien. À 19 ans, alors qu’il était en surpoids, il a développé un trouble de l’alimentation pour perdre du poids et se conformer aux normes. Mina était très complexé, “surtout dans la communauté gay lorsque les corps musclés sont placés sur un piédestal”.

“AVOIR DES VERGETURES, DE LA GRAISSE ET DE POIGNÉES D’AMOU NE ME REND PAS MOINS ATTIRANT”

Pourquoi Mina Gerges a-t-il décidé de participer au casting ? “Notre communauté estime que les hommes du pit crew de l’émission sont attrayants. Elle les célèbre.”, affirme-t-il. “(.…) Avoir des vergetures, de la graisse sur mon corps et des poignées d’amour ne me rend pas moins attirant. Et je pense qu’il est extrêmement important de montrer que la beauté ne doit pas être réduite à un indice de masse corporelle”. Vive la beauté sous toutes ses formes !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici