Un jeune activiste gay brûlé vif dans le Brésil du président Jair Bolsonaro, conservateur pas très futé de plus en plus inquiétant. Lindolfo Kosmalski s’efforçait quant à lui d’aider les pauvres des zones rurales. Il a été retrouvé abattu et brûlé au il y a quelques jours. Un assassinat politique et lié à son orientation sexuelle ? C’est forte probable…

Par Andei Olariu

Lindolfo Kosmalski avait tout juste 25 ans. Son corps a été retrouvé sans vie avec deux balles dans le corps. Les agresseurs l’on ligoté dans son véhicule avant de le brûler près de São João do Triunfo, dans l’État du Paraná. La police a arrêté trois suspects le 7 mai, selon le média local Metrópoles. Les autorités ont déclaré que les trois hommes connaissaient tous la victime.

Kosmalski aurait reçu une menace de mort dans les jours qui ont précédé son meurtre. Le jeune homme aurait été vu pour la dernière fois dans un bar de Coxilhão, selon l’un de ses cousins. “Il a laissé son téléphone au bar”, affirme-t-il.

Il aidait les pauvres sans-terre dans une zone rurale

Lindolfo Kosmalski était enseignant et membre du Mouvement des travailleurs sans terre qui est l’un des mouvements sociaux les plus actifs du pays. Il a été décrit par ceux qui le connaissaient comme un travailleur “plein de rêves” avec “un sourire franc et un cœur ouvert”.

Fils de deux paysans, il s’est encore plus engagé en se lançant dans la course pour devenir conseiller municipal en 2020, apprend-on dans un hommage du Mouvement des travailleurs. Il représentait alors le Parti des travailleurs de gauche, opposants à Jair Bolsonaro, le très fascisant président actuel.

Un assassinat hautement politique ?

Bien qu’il n’ait pas réussi à rassembler suffisamment de votes, cet élection a mis en lumière de nombreux problèmes des personnes LGBT+. Car, les défenseurs des droits de la communauté sont formels : l’augmentation constante du nombre de crimes haineux anti-LGBT  n’est autre que Jair Bolsonaro lui-même.

À lire aussi – VIDEO : Vanessa Paradis et Hoshi s’engagent contre la LGBT-phobie

Depuis l’élection du candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro en 2018, il y a eu une augmentation significative de la violence contre les personnes LGBT + au Brésil”, selon James Green, co-coordinateur national du Réseau américain pour la démocratie au Brésil. Car, selon de nombreux observateurs, la mort de Lindolfo Kosmalski est hautement politique !

Un jeune activiste gay de 25 ans brûlé vif au Brésil

Lindolfo Kosmalski était un jeune militant politique travaillant pour les droits des travailleurs pauvres des zones rurales, et ouvert sur son homosexualité”, poursuit Green. “Sa visibilité l’a rendu vulnérable à cette attaque. Il est important de parler aux gens du monde entier de ce meurtre brutal.

 Explore nos archives… 

Le rappeur Lil Nas X revient avec un clip diablement sexy !
Fuite d’une vidéo porno de Tyler Posey, la star de “Teen Wolf”
« Le Bon duo », la web-série d’un couple gay façon “Un gars, une fille”
Santé : il faut jouir au moins 21 fois par mois, selon la science
Jess Vill parle des nouvelles photos sexy d’ES Collection
Aux fans homophobes, “The Walking Dead” répond : “merci de ne plus nous suivre”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici