Un secrétaire d’État français tenu à l’écart des zones anti-LGBT polonaises. Clément Beaune, a été en effet été tenu à l’écart d’une zone anti-LGBT par le pouvoir en place. Il faut dire qu’il dénonce un “scandale absolu”,  ce qui ne doit pas être du goût des conservateurs au pouvoir… 

par Fred Lafeuille

La Pologne a empêché un secrétaire d’État de visiter zone anti-lgbt, à Krasnik. Et c’est le secrétaire d’Etat en question Clément Beaune, qui l’a déclaré lui-même le 11 mars. Il a expliqué avoir subi des pressions de la part des autorités qui l’ont empêché de visiter une « zone anti-lgbt ». Ou comme les appellent les charlots au pouvoir en Pologne des zones “libres d’idéologie LGBT”.

Le secrétaire d’État empêché de visiter une zone anti-lgbt qu’il dénonce

Avec le soutien du gouvernement polonais d’Andrzej Duda, des communes de Pologne se sont en effet déclarées “libres de l’idéologie LGBT”. Une espèce de signe de protestation contre le soutien aux droits des LGBT de l’un des chefs de l’opposition, Rafal Trzaskowski, qui est aussi le maire de Varsovie.

À lire aussi : La grossesse d’un homme trans dans la série “The Good Doctor”

J’avais indiqué aux autorités polonaises que j’irais dans une ville polonaise qui s’appelle Krasnik  ​en marge d’une visite officielle en début de semaine”, a-t-il indiqué sur France Inter. “Ils n’ont pas souhaité que j’y aille. Ce n’était pas une interdiction physique. C’était une pression politique”, a-t-il ajouté. 

Clément Beaune a fait son coming out en décembre dernier

L’homme d’État ajoute : “j’ai été averti que  si j’y allais il n’y aurait pas d’entretien officiel au cours de cette visite.” En somme, les autorités polonaises conservatrices et fascisantes ont non seulement fait pression, mais aussi menacé de représailles diplomatiques. 

Un secrétaire d’État français tenu à l’écart des zones anti-lgbt en Pologne. Le Président Duda a construit sa dernière campagne sur la haine de la communauté.

Je pense que c’est très grave”, juge le secrétaire d’État. “Mais je ne veux pas polémiquer avec un gouvernement. Ce qui est très grave c’est la situation de fond, pas mon cas personnel”. Car, Clément Beaune a justement fait son coming out en décembre dernier. Il en avait profité pour annoncer officiellement qu’il se rendrait dans une des zones anti-LGBT polonaise​.

À lire aussi : Le Castor, le fanzine politique et poétique !

Comme il l’a expliqué à nos confrères de Têtu, Clément Beaune appelle la Commission européenne à lancer une procédure d’infraction aux traités européens. Il s’agit effectivement d’une procédure qui peut aller, selon les textes, jusqu’à retirer les droits de vote d’un pays au sein du Conseil de l’UE.

L’UE se déclare “zone de liberté” pour les personnes LGBT

Ce même 11 mars, L’UE a pris un engagement certes symbolique, mais très important. Le Parlement européen a en effet adopté une résolution proclamant l’Union européenne “zone de liberté” pour les personnes LGBT. C’est une réaction directe aux “zones sans idéologie LGBT” ou notre communauté et persona non grata. 

À lire aussi : Les étudiants trans peuvent enfin changer de prénom !

Être soi-même n’est pas une idéologie”, avait tweeté mercredi la présidente de l’exécutif européen, Ursula Von der Leyen. “Vous êtes chez vous dans l’UE. L’UE est une zone de liberté LGBTIQ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes et queer)”.

Un secrétaire d’État français tenu à l’écart des zones anti-lgbt en Pologne. L’UE riposte…

 Explorez nos archives… 

QUEER AS FOLK EST DE RETOUR POUR LA BONNE CAUSE !
ACTIF OU PASSIF ? L’ACTEUR NICO TORTORELLA RÉPOND !
LE FILS DE KATE ET WILLIAM AUX COULEURS LGBT
L’INTERVIEW CONFINÉE DE JESS VILL
LOVE SIMON EST DE RETOUR DANS UNE SUITE TRÈS ATTENDUE !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici