Un vaccin français préventif contre le VIH est à l’essai et un appel à volontaire a été fait afin de tester ce dispositif. Il semblerait que la science soit tout près d’atteindre enfin ce Graal tant espéré . Et pour ce faire, le laboratoire cherche des volontaires pour tester le vaccin. 

par Andrei Olariu

Les chercheurs de l’Institut de recherche vaccinale (VRI) français sont sur le point de révolutionner la médecine. Avec le vaccin qu’ils mettent au point, ils ciblent et stimulent les cellules dendritiques. Ces dernières sont essentielles pour combattre les agressions liées au Virus de l’immunodéficience humaine (VIH). 

Stimuler le système immunitaire

Elles sont en effet les espèces de gardiennes, de sentinelles de notre système immunitaire. C’est en tout cas un double pas pour la science. D’une part parce qu’un vaccin contre le VIH responsable du sida est en passe d’être mis sur le marché. D’autre part, parce que ce serait le tout premier vaccin au monde à fonctionner de cette manière.

À lire aussi : VIH : une injection plus efficace que la PrEP

En gros, le vaccin est en quelque store “lancé” directement sur les cellules dendritiques grâce des anticorps auxquels sont accrochés des fragments du VIH. Ces anticorps jouent donc le rôle d’une sorte de missile. 

Le directeur du VRI et responsable de ce projet, le Professeur Yves Levy, a expliqué les avantages de cette méthode. “D’abord on cible les bonnes cellules”, affirme-t-il. “Ensuite on choisit des fragments du virus, en l’occurrence l’enveloppe du VIH qui lui permet d’entrer dans l’organisme.

72 volontaires participeront à l’essaie de ce vaccin contre le VIH mis au point par le VRI français…

Et de poursuivre : “Troisième avantage, on stimule la cellule dendritique donc l’immunité. Enfin, comme on cible les bons fragments et la bonne cellule, on n’a pas besoin d’une grande quantité de vaccin.

Besoin de 72 volontaires pour cet essai de vaccin français contre le VIH

Pour démarrer l’essai, le VRI basé à Créteil, en Val-de-Marne, est à la recherche de 72 volontaires âgés de 18 à 65 ans vivant en Île-de-France. Cette phase d’essai sur l’être humain évaluera la tolérance des doses administrées. “Nous n’évaluerons pas l’efficacité vaccinale qui se traduit par une protection contre l’infection”, précise le Professeur Yves Lévy.

À lire aussi : LIV, l’appli qui permet de renouveler la PrEP en ligne

Les participants ne devront rien changer à leur habitude en matière de protection. La participation à cet essai dure une année et elle nécessite huit visites à l’hôpital. Une campagne de recrutement a été amorcée. 

Si tu habites en Île-de-France, tu as donc peut-être déjà vu des affiches dans le métro et le RER. Par ailleurs, un partenariat a été établi avec Sida Info Service. Si tu es intéressé, tu peux trouver davantage de renseignements en te rendant sur le site dédié à cet essai.

Un site internet a été créé pour informer les personnes prêtes à se porter volontaires pour l’essai de ce vaccin français contre le VIH…

Et comme la recherche est une discipline systémique, la méthode innovante élaborée par le VRI pour lutter contre le VIH va même servir contre la Covid-19. Les chercheurs travaillent en effet à concevoir des vaccins contre les fameux variants qui nous en font voir des vertes et des pas mûres. 

Là encore, la stratégie adoptée est la même. À savoir, des anticorps chargés de fragments des variants sud-africain et anglais sont lancés comme des missiles sur les cellules dendritiques pour déclencher une réponse immunitaire.

 Explorez nos archives… 

IL FILME UNE PARTOUZE EN PLEIN CONFINEMENT ET POSTE LES VIDÉOS !
ARIANA GRANDE ET JUSTIN BIEBER : LE DUO ÉVÈNEMENT
LE CALENDRIER RED HOT PRÉPARE UNE ÉDITION « ALL STARS »
DEUX HOMMES GAYS NOIRS REMPORTENT LE PRIX PULITZER
UNE AFFICHE HOMOPHOBE DE LA CGT FAIT SCANDALE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici