Dans on ouvrage Femme essentielle, le guide des huiles essentielles au féminin, une aromathérapeute assimile l’homosexualité à une “blessure. Et elle propose donc son remède à base de plante pour guérir ladite blessure. 

Par Fred Lafeuille

Et là, vous vous dîtes que c’est encore une balourde américaine qui propose ce genre de bêtise. Que nenni ! Aude Maillard, l’aromathérapeute en question qui a pignon sur rue, est bel et bien française. De surcroît, elle est docteure en pharmacie et propose même des formations. Et son bouquin, Femme essentielle, le guide des huiles essentielles au féminin (aux éditions Tana) est disponible sur Amazon et dans les librairies, comme l’ont noté nos confrères de Têtu.

 « LA MAJORITÉ DES HOMOSEXUELS PARLE DE LE POLARITÉ SEXUELLE COMME D’UNE BLESSURE »

Sur la quatrième de couverture, de bien jolies promesses. “Comment être une femme confiante et joyeuse, forte de son immunité, respectueuse de son corps, alignée avec ses énergies, épanouie dans sa sexualité, ancrée dans son féminin sacré ?”, peut-on y lire. Or, à la page 127, tout un passage est dédié à l’homosexualité, comme l’a remarqué l’internaute Clément Baillon. 

Voilà ce qu’on peut y lire : “La majorité des homosexuels parlent de leur polarité sexuelle comme d’une blessure, du moins le temps de trouver leur ancrage, parce que l’homosexualité n’est pas choisie, elle est naturelle et instinctive et coupe du reste de la société. Selon Aude Maillard, toute personne LGBT+ devrait par conséquent inhaler des huiles essentielles pour “ressentir ses envies profondes et trouver son équilibre”.

LA THÉRAPEUTE VEUT AIDER LES FEMMES ANDROGYNES

Un peu plus loin, elle en rajoute une couche. L’aromathérapeute donne des “conseils” aux femmes qui “ont un look androgyne”. Là encore, un petit coup d’huiles essentielles pour “aider à bonifier ce féminin sacré” (sic) . Selon elle, cette recette miracle “peut aussi être une manière de se protéger pour de jeunes adultes trans”. Cette pharmacienne préconise aussi d’utiliser des huiles essentielles comme moyen de contraception. 

Face à l’indignation de certains internautes, les magasins Nature et découvertes ont annoncé le retrait du livre de leurs rayons. Mais les géants Amazon et Fnac semblent quant à eux se déresponsabiliser et n’ont pas jugé bon de le faire au moment de la publication de cet article. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici