Vous le découvrirez demain dans l’émission Incroyable Talent sur M6. Ezra à 25 ans et il vient de la communauté gitane de Marseille. Son combat : lutter contre l’homophobie avec la fondation Le Refuge pour qui il a écrit et composé une chanson. Un moment fort en émotion. Nous l’avons rencontré !

Propos recueillis par Andrei Olariu

Crédit photo : Lou Breton pour M6

SALUT EZRA, TU TE DÉFINIS COMME UN GARÇON PLUTÔT TIMIDE ET RÉSERVÉ. POURQUOI AVOIR TENTÉ INCROYABLE TALENT ?

Je voulais avant tout témoigner et raconter mon histoire. Pour dire aux jeunes victimes d’homophobie et de transphobie qu’ils ne sont pas seuls. Quand on subit le rejet, on a besoin de repères.

TU ES ORIGINAIRE DE MARSEILLE, MAIS AUSSI MEMBRE DE LA COMMUNAUTÉ GITANE. COMMENT L’HOMOSEXUALITÉ Y EST-ELLE PERÇUE ?

L’homosexualité y est tabou, je ne pouvais pas en parler. Impossible de dire que je trouvais un garçon beau. J’ai grandi avec la crainte de ne jamais pouvoir dire qui je suis. Je me suis caché et renfermé sur moi-même. Je n’avais plus confiance en moi et je ne sortais plus. J’avais toujours l’impression qu’il y avait marqué PD sur mon front. J’avais tellement honte de moi. J’ai pris 50 Kilos.

DANS CES CONDITIONS, QUEL A ÉTÉ LE DECLIC POUR FAIRE TON COMING OUT ?

En 2017, avant de faire une connerie, j’ai rencontré un jeune hébergé par le Refuge. C’est la première fois que je parlais à une personne LGBT. Je me souviens qu’un clip passais à la télévision et il m’a demandé si je trouvais le chanteur beau. C’est la première fois que j’ai pu librement parler de mes désirs à quelqu’un sans avoir honte.

« J’ai grandi avec la crainte de ne jamais pouvoir dire qui je suis »

Puis en 2017, quand deux filles sont assassinées par un terroriste à la gare, Saint-Charles de Marseille j’ai eu comme un déclic. Et si ça avait été moi ce jour-là, ma mère n’aurais jamais su qui j’étais vraiment. Alors je suis immédiatement rentré chez moi et j’ai lancé la discussion. Ca m’a libéré !

Crédit photo : Lou Breton pour M6

DEVANT LE JURY D’INCROYABLE TALENT TU CHANTES « JE M’APPELLE COURAGE« , UNE CHANSON QUI TE TOUCHE PARTICULIÈREMENT. POURQUOI CE MORCEAU ? 

En 2018, « Le Refuge » (antenne Marseille) est attaquée. Les jeunes et travailleurs sociaux ont été gazés et passés à tabac. Particulièrement choquées, les victimes suivies par la fondation n’osaient plus sortir…

« JE VEUX aider toutes les victimes d’agressions homophobes et transphobes à relever la tête « 

Ça m’a inspiré « Je m’appelle courage ». Une chanson pour aider toutes les victimes d’agressions homophobes et transphobes à relever la tête !

N’ÉTAIT-CE PAS DIFFICILE DE TE METTRE AINSI À NU DEVANT LA FRANCE ENTIÈRE ?

Si bien sur, mais je voulais aider à mon échelle et ne pas rester silencieux face à toute cette violence encore quotidienne pour beaucoup de personnes LGBT. Il reste encore beaucoup à faire pour changer les mentalités alors si mon passage dans l’émission peut aider, pour moi c’est déjà une belle victoire !

APPRÉHENDAIS-TU LA CONFRONTATION AVEC LE JURY ET LEURS CRITIQUES ?

On est très bien entouré par la production mais j’avoue que je n’étais pas serein. C’est très impressionnant de se retrouver face à un jury de professionnels. Sur scène, l’émotion a été très forte ! J’ai vécu un rêve éveillé.

QUELS SONT TES PROJETS POUR LA SUITE ? 

J’espère qu’un label va m’ouvrir ses portes. Actuellement, j’ai une dizaine de chansons qui dorment. On verra bien si je reçois un appel.

DÉCOUVREZ EN VIDÉO LA PRÉSTATION D’EZRA :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici