On vous entend glousser d’ici alors on peut d’ores et déjà vous donner la réponse. Selon une très sérieuse étude menée sur des hommes de Wuhan, il semblerait qu’aucune trace du Coronavirus n’ait été trouvée dans le sperme. Attention cependant, ce n’est pas une raison pour briser le confinement juste pour satisfaire une envie sexuelle pressente ! 

Par Andrei Olariu

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour eux ça veut dire beaucoup. Des chercheurs de l’Université de l’Utah en sont arrivés à cette conclusion comme ils le rapportent au site Towleroad après avoir mené une batterie de tests très sérieux sur un groupe de 34 volontaires âgés de 18 à 55 ans résidents à Wuhan en Chine. Tous avaient été testés positifs dans les deux premiers mois précédents l’étude. 

Mais finalement que nous montre cette étude très sérieuse ? Que contrairement aux virus comme Ebola ou Zika qui pouvaient se transmettre sexuellement, le Covid-19 lui ne dispose pas de cette faculté. 

TOUT RELÂCHEMENT RESTE DÉCONSEILLÉ

« Si une maladie comme le Covid-19 était transmissible sexuellement, cela aurait des implications majeures pour la prévention des maladies » a expliqué à la Salt Lake Tribune l’un des chercheurs de l’université de l’Utah, James Hotaling, spécialiste de l’urologie masculine.

Pourtant, malgré les résultats de cette étude, le site Towleroad rappelle qu’il est fortement déconseillé d’avoir des rapports sexuels hors de son foyer durant la période de confinement. Il renvoie également aux explications d’un médecin britannique qui conseillait fin mars de « privilégier la masturbation et le sexe en ligne » : « Je n’ai jamais fait la promotion de l’abstinence, mais ce message ne vise pas à protéger votre santé sexuelle : il s’agit de protéger votre santé générale et votre entourage contre un virus qui peut être mortel. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici